Le Sport depuis que je suis handicapé.

 

 

SPORT Handicap/SKI :

     J'ai pu faire du ski debout en position non assise avec ma prothèse, à Aime la Plagne janvier 2009. Il existe une antenne handisport qui dispose de "fauteuil-ski" et pour mon cas de "trotti-ski". Le principe est simple des ski normaux (paraboliques), chaussures normales, et guidon de trotinette servant plus de guide que d'appui. Ce guidon grâce à un système de barre métallique rend solidaire les ski. On peu comparer l'ensemble à un monoski. La différence réside dans la possibilité d'avancer un ski devant l'autre, un battement d'une dizaine de centimètres. Au bout d'une semaine à raison de 3 heures de cours par jour je descendais une piste bleue seul. Le moniteur (ESF) m'a toujours accompagné. Le matériel n'est loué qu'aux personnes autonomes. Théoriquement je devrais après encore une semaine reskier normalement (sans trotti-ski). Ma seule difficulté était de mettre la chaussure de ski au pied de ma prothèse; c'est mon moniteur qui m'a chaussé. Je pense qu'il me faudra une chaussure adaptée mais j'ignore si cela existe.
Pour rappel je suis amputé fémoral jambe droite.

haut

 

SPORT Handicap/VELO :

    J 'ai fait adapté un vélo (VTC) car je n'arrivais pas à pédaler normalement. D'une part le talon de mon pied de prothèse rentrait vers l'intèrieur et finissait par prendre appui sur l'axe du pédalier. Du coup j'étais bloqué et ne pouvait plus avancer. D'autre part la rotation complète de la pédale me repoussait au travers de la prothèse sur l'arrière de la selle, et je risquais à chaque rotation de me retrouver assis sur le pneu...
Je me suis renseigné auprès de grandes surfaces sportives (je tais le nom car la publicité est interdite); j'ai contacté le marchand de cycle de ma commune mais sans succès. Aucun ne pouvait m'apporter une solution. J'ai donc réussi à trouver un fabricant et vendeur de vélo. Il m'a réalisé un cadre moins haut, et après insistance une pédale réhaussée au milieu de l'axe du pédalier (j'effectue un mois grand cercle), et des cales-pied à sangles (ancien modèle); les cales-pieds automatiques me semble trop dangereux.

haut

 

SPORT Handicap/GOLF :

    En 2007 je me suis remis au golf, pendant une durée de 6 mois, environ. J'ai loué une voiturette éléctrique car cela m'est trop difficile en marchant. L' inconvénient est financier car la location de la voiture double le tarif. Pour ma part je suis droitier et le fait d'être amputé de la jambe droite ne me gêne pas trop. Je ne réalise pas un swing complet car une flexion sur ma prothèse risque de me faire chuter. A priori j'aurais beaucoup plus de difficulté voir une impossibilité si en tant que droitier j'étais amputé jambe gauche. Dans le golf ou j'ai pratiqué il n'y a pas de notion handi-sport.

haut

 

SPORT Handicap/TENNIS :

    Je ne m'y suis pas remis car la pratique se fait en fauteuil roulant. D'une part mon fauteuil n'est pas adapté et d'autres part cela ne me tente pas dans l'immédiat. A priori on benneficie de deux rebonds de la balle avant de la renvoyer.

haut

 

SPORT Handicap/KARATE :

    La pratique se ferait probablement en fauteuil et serait difficilement réalisable.

haut

 

SPORT/PISCINE:   

Il existe des prothèses dites de bains pour pouvoir se baigner dans une piscine. A priori ce genre d'appareillage est plus fait pour jouer dans l'eau que pour nager; mais cela évite de montrer son moignon. Personnellement le médecin expert a accepter la prise en charge par l'assurance adverse.
haut

 

HANDICAP/TECHNIQUE DE MARCHE AVEC PROTHESE POUR AMPUTE FEMORAL:

La meilleure technique qui personnellement me permet de marcher plus vite et de manière plus ésthètique est la suivante: je me propulse en appuyant sur le pied de ma prothèse; ce qui me permet d'envoyer ma jambe valide bien en avant, et ce qui permet à ma prothèse de fléchir et d'avoir ainsi une démarche moins saccadée et plus harmonieuse. J'avais tenté d'exagérer un pas avec ma jambe valide plus grand car ma prothésiste me disait souvent que mon pas du côté prothèse était un peu trop important. Cela était dût au fait que je projetais ma prothèse vers l'avant. Comme il m'étais difficile de réduire la longueur de ce pas je compensais par une augmentation de l'autre. J'ai tenté également de lever de manière importante mon genou côté prothèse et enfin dernier essai de soulever ma prothèse vers l'arrière. Ces 3 dernières techniques sont moins efficaces que celle citée au début de ce paragraphe.

haut

 

DIFFERENTS MANCHONS:

    J'ai testé deux types de manchons un à plongeur, vis à cannelure qui s'enclenche dans le fond de la prothèse; elle se défait en appuyant sur un bouton. L'inconvénient : elle est difficile à enclencher, il faut bien être dans l'axe; il paraît qu'elle est moins confortable car il y a une partie dure située à la base du plongeur; personnellement je n'ai pas trouvé de différences. L'avantage est qu'une fois enclenchée elle ne se défait pas. L'autre type de manchon est un système à ventouse paraît-il plus confortable; c'est un système de dépression, l'enfoncement du manchon chasse l'air via un clapet situé en partie basse de la prothèse. Il faut évidement que la collerette placée sur la partie basse du manchon soit étanche. Il ne faut donc pas être sujet à des variations de volumes du moignon, ce système ne convient donc pas à tous le monde.
    Pour parer à ces diffèrences de volumes du moignon, notament entre le matin et l'après midi l'on peut enfiler un bonnet (coton) par dessus le manchon. Cela permet de créér une surépaisseur compensant la perte de volume du moignon. Actuellement je le met dès le matin, il faut préciser que l'on doit enlever la prothèse pour le mettre. Un prothésiste m'a déclaré que le fait de prendre une douche bien chaude ou de boire de l'alcool fait grossir le moignon par dilatation des vaisseaux sanguins.
    Il existe des lubrifiants fournis à ma connaissance que par les prothèsistes pour mieux enfiler le manchon (on enduit directement  la peau); et un autre produit qui se met sur la collerette du manchon afin de mieux glisser dans la prothèse. J'en met tous les matins.

haut


PRIX DES PROTHESES:

Prix d'une prothèse de marque réputée, il y a moins cher mais cela donne une idée: devis du 12/06/07 26054.09 euros. Pour cette somme le manchon est compris  (884.98 euros)
Prix d'une prothèse fémorale de secours, avec manchon compris: 11265.23 euros.
Prix d'une prothèse de sport avec manchon: devis du 12/06/07, 33509.57 euros.
Prix d'une prothèse de bain (piscine) avec manchon, devis du 12/06/07 5650.96 euros.

haut

 

ADAPTATION VOITURE:

A partir du moment ou l'on a eu eu une fracture, voire une maladie importante (AVC..) il faut consulter un médecin avant de reconduire. En effet suite à certaines sequelles médicales il faut repasser une visite médicale pour une éventuelle aptitude à reconduire. En cas d'accident même si vous n'êtes pas en tort cela risque de se retourner contre vous. Je suis passé devant deux médecins dont le cabinet était situé à la prefecture et qui m'ont posé différentes questions. Théoriquement c'est eux qui décident de l'adaptation de votre véhicule en fonction de votre handicap.
    Ensuite il faut trouver l'auto école qui dispose de ce genre de véhicule; dans ma région une seule par département. Ensuite il vous faut vous payer des leçons de conduite puis, passer avec des inspecteurs d'auto école une régularisation. Cela se passe bien généralement, puisque vous avez déjà le permis.
    Enfin il vous faut trouver un mécanicien automobile agréé (par les MINES) pour adapter vôtre véhicule. Celui que j'ai trouvé est situé à 120 kms de chez moi...
    Ma voiture est équipée d'une boîte automatique et une pédale d'accélèrateur a été rajoutée à gauche de la pédale de frein. Il y a donc deux pédales d'accélérateur situées de part et d'autres de la pédale de frein. Ces pédales sont amovibles et peuvent se relever. Cela permet à une personne valide (famille, garagiste) d'utiliser le véhicule. Montant aproximatif de la modification  500 euros en 2004. En 2008 j'ai acheté un véhicule neuf car je ne trouvait pas ce modèle avec boîte auto en véhicule d'occasion (un scénic); j'ai dû payer l'éco-taxe de 700 euros que je n'aurais pas eu à payer si j'avais pris une boîte de vitesse manuelle. Bilan: option boîte auto, d'ou plus value (1200 euros) + écotaxe +aménagement pédales (total environ 2400 euros).
    A propos de l'éco-taxe qui se transforme dans ce cas en handi-taxe, j'ai écris au président du conseil général pour exprimer mon désaccord il y a environ 6 mois, et je n'ai toujours pas de réponse.

haut


ADAPTATION LOGEMENT:

   

J'ai une maison avec sous sol et un étage. J'ai fait installer une rampe (main courante) dans l'escalier du sous sol, montant: 230 euros en 2005.
    J'ai un devis pour faire installer une chaise monte escalier, montant 7500 euros en 2007. Cette modification a été accepté par l'expert et devrait être prise en charge par l'assurance adverse (mon handicap est dû à un accident dans lequel je ne suis pas en tort)
    La MDPH (ancienne COTOREP) propose des conseils pour l'amènagement du domicile. Je les ai contacté mais l'érgothérapeute ayant 1 an de retard dans ses dossiers m'a proposé une ergothérapeute libérale (forfait 70 euros environ). Bilan: je dois pouvoir acceder en fauteuil roulant dans les pièces de mon rez-de-chaussée, dans le cas ou je ne pourrais plus mettre ma prothèse (cela m'est déjà arrivé). Conséquences: agrandissement en largeur de certaines portes (4), aménagement de la salle de bain, des toilettes. Ces aménagements sont pris en charge sauf la tapisserie qui va être dégradée lors des travaux.
    J'ai remis ce document à mon avocat qui m'a déclaré qu'il n'était pas valable puisque l'ergothérapeute ne précisait pas que j'étais déjà en possession d'un fauteuil roulant. Il est vrai que lors de sa visite je ne lui est pas montré et donc elle ne pouvait que l'ignorer. J'avoue que je ne vois pas en quoi cela rend caduque le document fourni et d'autre part si réellement je n'ai pas de fauteuil roulant il paraît logique de m'en faire attribuer un. De plus celui que j'ai m'a été fourni lorsque j'avais encore ma jambe, elle était raide, et le fauteuil était réglé en fonction. Avec l'amputation la répartition du poids sur le fauteuil n'est plus adapté à son réglage. Consèquence lorsque je tourne mes roues mon fauteuil décolle de l'avant et il faut que je sois vigilant en permanence pour ne pas tomber en arrière. J'avais demandé à mon centre de rééducation une modification mais cela n'était pas possible car il n'intervenait pas sur les fauteuils personnels. Ma seule solution aujourd'hui serait de changer de fauteuil.

haut


CREDITS HANDICAP:

    Attention pour les crédits sur lesquels vous payez des assurance invalidité/décés, il y a un temps maximum pour déclarer votre accident. Pour exemple j'ai un crédit sur la maison, je disposais de deux mois pour déclarer mon accident et beneficier de la prise en charge du crédit par l'assurance invalidité. Comme j'ignorais que j'avais un délai et que de plus  j'ai fait 1 mois de coma, 1 mois dans le service orthopédique, 3 mois en centre de rééducation sans pouvoir rentrer chez moi; il m'était difficile de déclarer dans le délai des 2 mois mon accident. J'ai tenté une réclamation auprès de l'organisme de crédit mais sans succès; j'ai donc remis cela dans les mains de mon avocat, mais cela semble compromis.

HANDICAP/FAUTEUIL ROULANT:
    Suivant les départements le fauteuil roulant peut être pris en charge (par le conseil général me semble-t-il). Au début on m'avait prêté un fauteuil, c'est la même entreprise qui avait loué et plus tard me l'avait fourni. Pour cette entreprise la location semble plus rentable; le modèle qui m'a été prête et que nous avon emmené en vacances était muni d'un appui tête et possibilité de le passer en position allongé. L'inconvénient est qu'il est beaucoup plus lourd et qu'il prend plus de place notamment dans la voiture, lors d'un transport. 

haut