BRICOLAGE : 


NETTOYAGE:

    Pour nettoyer mes pavés autoblocants, mon crépi ainsi que mes appuis de fenêtres en briquettes j'utilise de l'eau de javel dilué à 50%, du moins le premier nettoyage.
    Le crépi côté ouest de ma maison, dans ma région se couvre de coulure rouge, violette. Il s'agit de champignon, d'ou l'utilisation de l'eau de javel. Il existe d'autres procedés: faire appel à une entreprise extérieure, acheter des produits spécifiques dans le commerce et enfin (ce que mon voisin a fait lui même) repeindre sa maison. Il s'est inspiré des maisons Phénix du quartier qui sont peintes et ne sont pas atteintes par ces champignons. Il a par souci de précaution traiter son crépi avant de peindre. Le crépi contenant du sable semble propice à ce champignon, contrairement à la peinture.

Véranda:

    Pour nettoyer les carreaux je n'utilise ni raclette ni vaporetto; risqué et déconseillé à cause des chocs thermiques, quoique mon voisin le fait en période chaude depuis des années et cela, sans problèmes. J'utilise donc du produit à vitre, je nettoie le plafond intérieur (1 fois par an), l'encadrement intérieur, extérieur ainsi que les corniches (parties décoratives extérieures de la véranda). L'inconvénient c'est que cela prend du temps (12 vitres) d'autant que l'étanchéité entre les vitres et l'encadrement est réalisé grâce à un joint noir et gras (il les font en blanc maintenant). Celui de l'intérieur à séché mais celui de l'extérieur me fait des trainées noires sur ma véranda blanche notament lorsqu'il pleut. Et lorsque je nettoie mes carreaux extérieurs si j'ai la maladresse de toucher le joint avec mon torchon, le gras du joint graisse et noirci mon carreau.

Portail:

    J'ai un portail éléctrique en aluminium, couleur imitation bois. Je le nettoie au produit à vitre. Dernièrement une grande quantité de lichen avait commencé à l'envahir et je craignais que la peinture ne soit attaqué. Il y a possibilté de le nettoyer au karcher également.


GARANTIES:

    J'ai eu un problème avec ma véranda: le double vitrage a commencé à se fendre entre les deux vitres et en partant de l'encadrement. J'ai consulté les garanties d'AKENA et le vitrage en faisant parti. Je les ai contacté mais ils m'ont répondu que  la garantie ne fonctionnait pour le vitrage que si  il y avait de la buée entre les deux vitres. Il m'ont conseillé de faire appel à mon assurance maison (AXA) qui a fonctionné mais avec une franchise; ce qui reste pour une vitre de cette dimension (1mx1m50 environ) intéressant. Un copain qui installe des vérandas (je ne l'ai su qu'après avoir commandé la mienne) m'a déclaré que cette félure provenait de la pose et que lui l'aurait pris sous à sa charge.


DEFISCALISATION:


Loi LE ROBIEN :

    En résumé, l'argent que vous payer aux impots va dans l'achat d'un bien immobilier neuf mis en location . Au bout de 9 ans il vous est possible de le vendre. Vous récuperez le montant du bien immobilier, donc vos impots, plus éventuellement la plus value pour peu que ce bien ou l'immobilier dans son ensemble vaillent plus cher. La formule semble à priori intéréssante.
2004 Mon épouse a été contacté par des experts financiers pour la défiscalisation dans le cadre de la loi LE ROBIEN.
Lors de la signature j'étais en fauteuil roulant et sous morphine, malgrè cela un questionnaire médical à été remplit et l'assurance du crédit maison à été mis sur ma tête à 70 % et 30% sur la tête de mon épouse. Personnellement je ne me souviens que de mes douleurs.Je me souviens cependant qu'ils ont insisté lourdement sur le fait que ce n'était aucunement un placement immobilier. Le montant des mensualités de remboursement à été établit par rapport à un salaire que je percevais avant mon accident et qui était 50% plus elevé.
Une assurance couvre durant 1 an (on ne l'a sut qu'après) le manque de locataire.
Il y 3 acteurs : ceux qui vous sollicitent pour la loi LE ROBIEN, ceux qui gère votre bien immobilier et enfin ceux qui le loue et qui sont sous traités par les seconds.
Au bout d'un an (2006) le logement situé à au moins 500 km de notre lieu d'habitation (c'est plus pratique...) n'étant toujours pas loué on paye plus de 2 fois les mensualités que l'on payaient en impots. 1 an et demi après toujours sans locataire, un premier dégat des eaux imputé au logement du dessus (papier toilette bouchant les WC) rend insalubre notre logement. 6 mois après re inondation pour la même cause. Encore 6 mois après dégat des eaux pour cette fois un joint mal serré ou pincé de la baignoire de l'appartement toujours du dessus. Les assurances, experts et entreprises se renvoyant les responsabilités, l'appartement finit par être réparé en mai 2009. J'ai appellé l'agence qui gère notre bien et elle m'anoncé qu'il ny avait que deux logements qui n'étaient pas loué dans la résidence, de plus comme c'était un T3, cela ne se louait pas facilement précisement dans cette cité.
J'ai contacté les impots qui eux m'ont annoncé que non content de pouvoir m'aider je risquais d'avoir une amende si mon appartement n'était pas loué.
Et enfin dernière nouvelle je n'ai plus droit à la réduction d'impot à partir de l'année prochaine, du coup je vais payer le remboursement de ce bien immobilier plus mes impots.
Il me reste deux possibilités, soit ils trouvent un locataire avant la fin de l'année, soit j'essaie de le vendre, ce que bien sûr je ne pouvais pas faire avant étant donné son insalubrité.
Une émission de télé à été diffusé en 2008, elle précisait que les logements étaient situés loin des habitations des propriétaires, loin des centres villes et avec des loyers onéreux. Ils craignaient que cela finissent en logement sociaux.