ASSURANCE/EXPERT:

 

    Pour rappel j'ai eu un accident de la circulation en juillet 2003 dans lequel je n'ai aucun tort. Vu la durée de mon arrêt de travail (je l'ai repris début 2008) l'expert m'a accorder une pré-expertise; il n'était pas obligé. Cela permet d'avoir des accomptes financiers. Théoriquement l'expertise se déroule après qu'un certificat de consolidation ai été délivré; généralement par le chirurgien et possibilité par le médecin traitant. Dans mon cas j'ai remis ce certificat au mois de novembre 2007 à mon avocat. Mon jugement n'est toujours pas rendu et nous sommes en mars 2009. Il faut savoir que le transport pour se rendre à l'expertise est payant; l'expert ne fournit pas de bon de transport. Attention donc si vous êtes obligé de vous y rendre en ambulance, j'ai payé pour ma part plus de 200 euros pour une trentaine de km en 2007. Cela n'apparaissaît aucunement sur la convocation de l'expert.     Lors de l'expertise on peut se faire assister par son avocat et cela est préférable, car à moins d'être juriste ou avocat, voire assureur la moindre erreur verbale est lourde de consèquences financières. De plus il faut garder toutes les factures jusqu'aux tickets d'autoroute, car seules les preuves sont prises en compte et encore....De plus en dehors de vos possibles méconnaissances dans ces différents domaines il faut savoir, bien sûr suivant votre accident que vous vous retrouver en petite tenue (moi j'étais en caleçon), vous n'êtes pas dans la meilleure position qui soit pour assurer votre défense. Il y a au minimum 3 personnes qui vous  mesurent vos cicatrices les décrivent, vous observent de partout, et quand bien même ils tentent de rester humain cela fait quand même un peu maquignon...

 

 

ASSURANCE/SPORTS/LOISIRS :

 

    Pratiquant beaucoup de sports avant mon accident j'avais eu la bonne idée de conserver mes licences. J'ai ainsi pu prouver que j'étais président d'un club de karaté et entraineur, classé en tennis, en golf et d'un certain niveau en ski. Je ne vous étale pas mon palmarès mais tout ces éléments rentre dans les préjudice si l'on peut le prouver, bien sûr; article de journaux, photos ou autres.

    Je jouais notament de la guitare et suite à mon acccident je ne pouvais plus pratiquer certaines technique (le barré), j'ai demandé à mes amis, mes relations des témoignages écrits (j'ai oublié le terme) à défaut de preuves.

 


ASSURANCE/REMBOURSEMENT:

 

     Il existe des associations composées d'avocat qui assurent votre défense en prenant environ 10% de vos dommages et intérêts. Il semblerait que l'on touche plus qu'avec une défense traditionnelle, malgré les pourcentage prelevés. Pour ma part j'ai pris un premier avocat puis au bout d'un an j'ai changé et c'est  l'assurance de mon entreprise qui assure ma défense. Je précise que j'étais satisfait de mon premier avocat mais comme je travaillais en équipe avec des primes et des heures supplémentaires, j'ai pensé que mon entreprise était mieux placé pour assurer ma défense.